EL SISTEMA DE PUERTAS DE LA FORTALEZA DE MAZALQUIVIR المرسى الكبير ARGELIA, DURANTE EL REINADO DE FELIPE II

POR ANTONIO BRAVO NIETO, CRONISTA OFICIAL DE MELILLA.

Artículo en la revista Al-Sabil, realizado junto a Sergio Ramírez González

 Résumé
 Les portes de la forteresse de Mersa el-Kébir  en  Algérie, sous le règne de Philippe II .

La forteresse de  Mersa el-Kébir,  al-Marsā alKabīr, en Algérie, fut bâtie par ordre expresse duroi Philippe II, afin de consolider la présence espagnole sur la côte nord-africaine. Pour menerà bien ces travaux, il désigna des ingénieurs italiens tels que Juan Bautista Antonelli etJacome Palearo Fratín, ainsi que des experts militaires comme Vespasiano Gonzaga. Leprocessus de construction reflète un questionnement permanent sur le système de fortificationà utiliser, se traduisant par des solutions très originales. C’est le cas des portes où on peutconstater différents apports, ceux des Juan Bautista Antonelli et ensuite les rectificationsréalisées par les frères Fratín, Jacome et Jorge. A noter aussi que c’est particulièrement dansles entrées de ce complexe fortifié que l’ornementation est la plus remarquable. Cet effortartistique peut s’expliquer la matérialisation de la présence monarchique espagnole en ceslieux. La présente étude analysera les différentes portes de cette forteresse, en dévoilant lescirconstances de sa construction et de ses multiples restaurations.

L’étude s’étend sur la  période allant du XVI  au XVIII  siècle

Leer artículo en :

Sin Comentarios.

Responder

Mensaje